Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 May

Les disques de Mai

En Mai, les artistes français font ce qui leur plait

Benjamin Biolay nous amène très loin en Argentine,

jean Louis Murât nous amène plus près dans le Tarn et Garonne

Charlelie Couture,lui est à la Nouvelle Orléans,

et Christophe lui est dans son monde.

Et pendant que ces vieux briscards parcourent le monde

Anohni , LUH, Ry X (c'est des noms d'artistes çà ?)

sortent leur premier album.

Les disques de Mai
Les disques de Mai

Benjamin Biolay est de retour avec un huitième album studio

joliment intitulé Palermo Hollywood.

Un opus enregistré entre Buenos Aires et Paris

qui nous offrent des visions, telles des cartes postales,

des rues de la capitale argentine et de l’Amérique du Sud.

Ce qui est bluffant sur ce nouvel opus, c'est les

instrumentalisations de la plupart des titres

et la facilité du chanteur à s’imprégner des sonorités et des traditions

musicales argentines.

Le tango et la cumbia de « Palermo Queens»,

les rythmes de bossa-nova de « La Débandade ».

Les titres acoustiques, « Palermo Spleen » et « Ballade française »

sont comme des pauses dans l’espace et dans le temps….

« Miss Miss », et ses notes de guitare sont un Hit assuré.

« Borges Futbol Club »,et «Pas Sommeil » s'inspire largement

des arrangements de cordes du Gainsbourg des sixties.

Mais chapeau bas à « Ressources humaines »

dont les arrangements rappellent les "bandes son" de

Nino Rota pour Fellini.

La puissances du sujet, des arrangements et la nostalgie

cinématographique qu'il suscite

en font l'un des plus beaux titres,

du plus bel album de Benjamin Biolay.

Les disques de Mai
Les disques de Mai

Le chanteur Christophe revient avec un album dense et rétro futuriste,

accompagné de Jean-Michel Jarre, Anna Mouglalis,

et en écho au punk, à Lou Reed et Laurie Anderson.

C'est un long voyage sonore qu'il propose avec son album

Les Vestiges du chaos.

un disque plein d’amour, de sensualité et d’inventivité.

Tous sens en éveil, enlaçant toutes ses influences.

Cela fait plusieurs années que le chanteur d'Aline

s'est découvert des talents d'inventeur de sons.

Sur cet album, Jean-Michel Jarre lui a d'ailleurs écrit les mots

des Vestiges du Chaos, comme il l'avait fait pour les Mots Bleus

il y a 40 ans.

Christophe, 70 ans, est moderne sans que cela sonne faux.

Maître du son et du rythme, Christophe envoûte, il transporte aussi.

Personnage proprement unique, oiseau de nuit inspiré

mais surtout passionné de musique,

il emprunte les mots de ses rencontres

et ses coups de cœur, de Boris Bergman

à la jeune chanteuse Laurie Darmon.

Les Vestiges du Chaos est un disque dont

chaque écoute révèle de nouveaux secrets.

Les disques de Mai
Les disques de Mai

Je ne vous ferais pas l’affront de vous présenter Jean-Louis Murat.

Vous savez déjà tout de l’Auvergnat le plus connu de France

(après ou avant Giscard, au choix) : son mauvais caractère, sa voix,

sa discographie pléthorique, ses regrets, son amour pour les temps d’avant.

Donc parlons juste de l’essentiel.

Le nouvel album se nomme : Morituri - ceux qui vont mourir en latin -

rien de très joyeux donc dans les textes obscurs de cette nouvelle galette.

A chacun d'y déchiffrer ce qu'il veut : les chaos de l'histoire

les contradictions d'une humanité embourbée (Interroge la jument) ;

le délitement d'un pays qui se perd de vue (Tous mourus).

Morituri, album sans illusion (« J'ai le cafard, chante Murat,

c'est comme un buvard qui te boit la joie, te prépare au pire »),

étend son spleen le long de blues atmosphériques

et d'un rock-folk depuis longtemps maîtrisé,

mais qui n'a pas le souffle du précédent disque

— auquel les cordes et les cuivres du Delano ­Orchestra

conféraient une ampleur inédite.

Par contre grâce à la présence de Gaël Rakotondrabe aux claviers

et Chris Thomas à la basse, tous deux évoluant habituellement

dans un milieu plus jazz que pop, Morituri à une couleur très différente

des productions habituelles de l’auvergnat, ici les claviers sont

forcément aériens et la base indubitablement rondes.

Et puis il y a le titre le "Tarn et Garonne" qui à lui seul

justifie l'écoute de ce nouveau joyau.

Sait-il que son plus fervent groupe de fans se situe dans ce département ?

Les disques de Mai
Les disques de Mai

Un Lorrain en Acadie. 30ans qu'il en rêvait, cette fois c'est fait :

Lafayette, le voilà ! Car c'est en Louisiane, au coeur du bayou,

que CharlÉlie Couture s'en est allé enregistrer son 20eme album studio.

Un album brut et festif qui résume à merveille l'essence de la musique

qu'il crée depuis bientôt 4 décennies : un blues intense et profond,

chaud et humide, entre brume et clair de lune.

C'est au fameux Dockside Studio, qui a connu d'illustres visiteurs comme

Taj Mahal ou B.B.King, Allen Toussaint ou Dr John, que CharlÉlie

a élu domicile, accompagné de virtuoses du cru. Accordéon, mandoline,

fiddle, washboard (le "frottoir"), harmonica ("la musique à bouche"),

sax, trompette et tuba scandent ces 13 chansons, en français et en anglais.

Zachary Richard, natif du lieu, vient même mêler sa voix à celle de CharlÉlie

sur deux titres.

Le résultat, coproduit par l'artiste et son guitariste Karim Attoumane,

est à la hauteur du challenge.

Sa voix et ses intonations si particulières se marient

parfaitement à cette musique l'association était évidente.

Les disques de Mai
Les disques de Mai

ANOHNI, la voix d’Antony and the Johnsons, sort son nouvel album

Hopelessness et ici au MM.BLOG on trouve que contrairement au titre

il y a beaucoup d'espoir dans cette nouvelle carrière..

Le fruit de cette collaboration avec Hudson Mohawke

et Oneohtrix Point Never est une nouvelle aventure musicale

qui se démarque de ses travaux avec orchestres symphoniques:

un album porté par des voix soul qui résonnent

à travers des textes chocs et engagés

dénonçant la surveillance de masse, les drones de guerre

et l’effondrement de la biodiversité entre autres.

Cet album vise à déstabiliser notre rapport à la musique populaire

par le biais de paroles vigoureusement politiques au coeur de titres

ouvertement électro pop.

Notre reporter (SEB du MM.BLOG) nous avait rapporté

une superbe captation live au Festival de Barcelone en 2015

de certains titres du nouvel album,

mais il aura fallu attendre un an avant de pouvoir l'écouter.

Les disques de Mai
Les disques de Mai

En 2011 on découvrait ébahi les WU LYF au festival Rock en Seine.

En 2016 on retrouve Ellery Roberts le leader de WU LYF

dans un nouveau projet qui s'intitule LUH

(qui signifie Lost Under Heaven – Perdu sous, le paradis).

LUH est la rencontre d’Ellery Roberts et d’Ebony Hoorn.

Ebony sa compagne, diplômée en audio-visuel

de la prestigieuse Rietvel Academy d’Amsterdam,

est familière de l’expérimentation artistique sous toutes ses formes !

Le premier album s'appelle "Spiritual Songs For Lovers To Sing".

On y découvre le chant d’Ellery, soutenu seulement par un piano

et quelques nappes synthétiques, ainsi que les choeurs d’Ebony

qui nous emmènent dans un voyage musical

en 12 titres avec le couple.

Spiritual Songs For Lovers To Sing,

produit par Bobby Krlic aka The Haxan Cloak,

montre un grand équilibre entre la voix à vif d’Ellery

la retenue cool d’Ebony

tout en puisant directement dans

quelque chose de primitif et de puissant.

Les disques de Mai
Les disques de Mai

Kevin Morby revient avec son troisième album, Singing Saw,

Cet album marque un tournant dans la carrière du jeune prodige

au visage d’ange et à l’esprit compliqué.

A l’automne 2014, Morby déménagea dans le petit quartier de

Mount Washington, à Los Angeles et commença à écrire Singing Saw

sur le piano abandonné par les anciens propriétaires des lieux.

Il fut inspiré par ses ballades nocturnes dans les collines sinueuses

et les rue latérales de la ville duelle.

Cette dualité se traduit dans les paroles de ses chansons qu’il accompagne

de son nouveau piano et d’une guitare acoustique.

L’album a été produit par son ami de longue date, Sam Cohen

(Apollo Sunshine, Yellowbirds) et enregistré au studio Isokon

à Woodstock, New York.

Avec l’aide et la collaboration d’une myriade de musicien talentueux,

Kevin Morby tient la promesse que beaucoup avaient espérée

sur ses deux albums précédents.

Singing Saw, c’est accueillir le changement à bras ouverts

et embrasser la dualité et la distillation des éléments

pour voir la vie avec un nouveau regard.

Les disques de Mai
Les disques de Mai

Si ce nom est encore inconnu, sa musique ne l'est sans doute pas.

Souvenez-vous, nous sommes au printemps 2014 et la pub Sony 4K

pour un téléviseur tourne en boucle sur vos écrans.

En musique de fond, une voix style Bon Iver, aérienne, envoutante :

celle de Ry Cuming, australien relocalisé à Los Angeles.

Le titre, Berlin, s'est à ce jour vendu à 15 000 exemplaires en France.

(ils ont dut en vendre moins des Sony 4K !!!!)

Début 2016,RY annonce (enfin ) son premier album

sous le nom de Ry X, le très attendu Dawn.

Après le succès de collaborations telles que Howling (2012)

ou the Acid (2013), tant auprès de la critique que du publique,

le chanteur à la croisée de la pop, du folk et de la house,

s'est réfugié dans sa maison californienne

afin de poser les bases de son nouveau projet.

On retrouve dans cet album l'atmosphère pop invitant à la réflexion,

traversée de la voix éthérée qui caractérise les chansons de Ry X.

Ry s'est également appliqué à retrouver ses influences profondes

comme Jeff Buckley, et à retrouver une authenticité en enregistrant

dans les conditions du live.

Les disques de Mai
Les disques de Mai

Après trois albums et plus de 500 dates à travers le monde,

Puggy, revient avec Colours, un nouveau bijou pop.

Enregistré entre Londres et Bruxelles, ou le groupe a élu domicile

dans les anciens studios de la télévision publique flamande,

désertés depuis quelques années, ce quatrième album est produit

par David Kosten producteur anglais de renom.

Résolument plus électronique,

Colours se présente comme un tournant

dans la carrière d’un groupe étendard

de la nouvelle scène belge

et s’annonce déjà comme l’un des albums

les plus excitants de l’année.

Toujours plus efficace et encore plus innovant,

à l’image du premier single Lonely Town.

Les Disques qui prennent l'eau ce mois-ci :

Les disques de Mai
Les disques de Mai

2016 - Travis - Everything at Once

le groupe ecossais qui au début des

années 2000, tenait tête à Coldplay

dans les charts, à beaucoup perdu.

Cela dis Coldplay aussi ...

Les disques de Mai

On avait parlé du premier opus

dans ses colonnes en souhaitant

au Electronica, Vol. 2: The Heart of Noise

de Jean Michel Jarre un meilleur sort

que sont volume 1, ou alors au moins

de ne pas attirer dans son naufrage

des artistes que l'on aime ...

Dans l'épisode 2 on retrouvent

Julia Holter, Cyndi Lauper, Gary Numan,

the Orb, Peaches, Pet Shop Boys,

Primal Scream, Sébastien Tellier,

Hans Zimmer et Edward Snowden.

Commenter cet article

Archives

À propos

UN "BLOG NOTE" CULTUREL.