Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 Mar

2021 - For Those I Love - For Those I Love [16-44.1]

 - Catégories :  #MUSIC

Premier album du producteur Dublinois David Balfe,

For Those I Love est un hommage à Paul Curran,

leader de Burnt Out qui, un jour de 2018,

a décidé de mettre fin à ces jours.

Balfe était le meilleur ami de Curran et il lui rend ici

un vibrant hommage.

Ce premier opus n'est pas pour autant seulement

un hommage à un ami disparu.

Il l'est également à une ville, Dublin, et plus particulièrement

à la classe ouvrière qui la compose,

classe dont les deux amis étaient issus.

Enfermé dans le cabanon de ses parents où les deux musiciens

jouaient dans des groupes hardcore au cours de leur adolescence,

David Balfe y a mis en forme ce disque, se remémorant sa vie

avec son ami, écrivant puis coupant dans les soixante-dix titres

qu'il avait composés pour n'en garder au final que neuf.

Neuf titres poignants qui permettent d'exorciser

et de sublimer la douleur que représente la perte d'un être cher.

Malgré cette thématique forcément sombre, l'album ne l'est pas

pour autant et Balfe, au contraire, y célèbre l'amour et la lumière.

L'écriture de ce dernier est superbe, chaque mot sonne juste

et résonne au plus profond de nous.

Le fait que les vocaux prennent souvent la forme du spoken word

crée une émotion encore plus vive.

Il flotte dans ce disque une émotion telle qu'on a presque

l'impression qu'à travers ces mots, ces sons, ces samples la présence

de Paul Curran devient palpable, comme si David Balfe réussissait,

comme par magie, à le ressusciter.

Impression renforcée par les samples des messages

que les deux amis s'échangeaient sur Whatsapp

et que le producteur a incorporé à ses morceaux.

Musicalement, le disque est tout aussi fort, oscillant entre l'électro

des raves et le hip-hop.

Il fait parfois penser à The Streets ou à Mount Kimbie

mais au final il fait surtout penser à... For Those I Love.

Car il y a un style, un ton et un son ici qui ne ressemblent à rien d'autre

que l'on ne connaisse.

Balfe peut passer au cours du disque de morceaux que l'on croirait

sorti d'une rave 90's à d'autres d'une grande douceur

et d'une grande mélancolie (Birthday/The Pain, Leave Me Not Love

qui se termine par un « what Happened to my best mate »

qui vous déchire le cœur).

Il peut même mélanger les deux comme dans The Shape Of You.

Il n'y a pas un seul titre qui soit moins fort qu'un autre

et dès l'intro de I Have A love qui ouvre l'album on sait d'emblée

que l'on a affaire à un très grand disque.

Il est rare d'entendre un album qui charrie un tel flot d'émotion.

For Those I Love est un disque qui vous prend aux tripes.

Il vous touche au plus profond de votre âme.

On a affaire ici à l'oeuvre d'un poète, à un homme qui sait manier

et triturer les mots mieux que personne.

Où qu'il soit aujourd'hui, Paul Curran peut être fier de son ami.

Il lui a rendu le plus bel hommage qui puisse être.

Commenter cet article

Archives

À propos

UN "BLOG NOTE" CULTUREL.