Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 Mar

2021 - Painted Shrines - Heaven and Holy [24-96]

 - Catégories :  #MUSIC

Heaven and Holy est le premier album du projet,

Painted Shrines qui est l'association,

dans un équilibre fantastique,

de l’identité musicale de Jeremy Earl

et de celle de Glenn Donaldson.

Depuis le début des années 2000,

Earl fait une musique Folk au sein de Rootsy Woods,

et Donaldson fait lui des expérimentation Psychédéliques

au sein de Skygreen Leopards et divers autres groupes.

Enregistré au cours d’une semaine dans le studio

de Donaldson, Heaven and Holy est une collection

de chansons folk merveilleusement lumineuses.

Les vocaux falsetto distinctifs de Earl

sont immédiatement reconnaissables,

et des chansons comme "Gone" et "Moon Will Rise"

pourraient passer pour des morceaux de Rootsy Woods

à première vue en raison de la présence vocale familière.

Cependant, l'apport de Donaldson pour les mélodies

psyché place Painted Shrines complètement à part.

Des lignes de guitare à douze cordes, des tambourins

apparaissent tout au long de l’album, comme sur

la chanson d’ouverture "Saturates the Eye"

dans le style très reconnaissable des Birds.

La production n’est pas particulièrement lo-fi,

 

mais les sons sont captés de façon plus décontractée

que peaufinée, ajoutant à l’atmosphère détendue de l’album.

Les airs vocaux sont reliés par plusieurs instruments

qui emportent encore plus loin les sons de Painted Shrines.

Ambiance surfy et percussions se rencontrent

dans des recherche de mélodies sur "Soft Wasp," et "Coast"

dans un lavage d’effets d’écho et de tons fuzz.

On pense à la vague Folk psyché néo-zélandaises de groupes

comme les Bats ,les Verlaines, les Feelies ou les Go-Betweens.

Les chansons sont géniales et l'on reconnait distinctement

l'apport des précédentes exploration musicales

des deux protagonistes dans cette musique passionnante.

Un excellent premier album.

Commenter cet article

Archives

À propos

UN "BLOG NOTE" CULTUREL.